Tests de depistage

"NOUVEAU" Test PCR salivaire

Les tests RT-PCR salivaires, à ne pas confondre avec les tests oropharyngés, pourront désormais être réalisés dans de nouvelles indications, a indiqué la Haute Autorité de Santé (HAS) le 11 février 2021.

Jusqu’ici, ils étaient réservés aux patients symptomatiques ne tolérant pas les prélèvements nasopharyngés (déviation de la cloison nasale, patients très jeunes, patients présentant des troubles psychiatriques...).

Mais, compte tenu des résultats d’une méta-analyse réalisée par la HAS rapportant une bonne sensibilité de ces tests, autour de 85% (soit au-dessus des 80 % requis par la HAS) et de la position du groupe d’experts, la HAS est désormais favorable aux extensions d’indications suivantes :

Personnes asymptomatiques dans le cadre de dépistage

La RT-PCR sur prélèvement salivaire est désormais indiquée en première intention dans le cadre d’un dépistage ciblé (par exemple au sein d’écoles, collèges, lycées, universités, personnels d’établissement de santé ou d’EHPAD…).

« En effet, le caractère non invasif du prélèvement permet une acceptabilité de tests itératifs chez les personnes asymptomatiques lors de dépistage ciblée contrairement aux tests sur prélèvement nasopharyngé (RT-PCR ou tests antigéniques) », indique-la HAS.

Personnes-contacts

Aussi, la RT-PCR sur prélèvement salivaire est nouvellement indiquée en seconde intention lors du « contact tracing » chez les personnes-contact lorsque le prélèvement nasopharyngé est difficile ou impossible et ce que la personne soit symptomatique ou asymptomatique.

Quelles modalités ?

L'analyse des données cliniques disponibles sur les tests RT-PCR salivaires ayant révélé une grande hétérogénéité dans les conditions de réalisation et d'analyse des échantillons – et parce que cette hétérogénéité impacte la performance de ces tests – la HAS a défini les conditions optimales pour les réaliser.

En pratique, les prélèvements de salive pourront être réalisés à trois endroits a indiqué le Dr Cédric Carbonneil (Chef du Service d'Evaluation des Actes Professionnel, HAS) lors de la conférence de presse de présentation du nouvel avis.

En laboratoire ;

A domicile (auto-prélèvement) ;

Sur le site de dépistage.

Pour le prélèvement à domicile, il faudra aller chercher le kit ( flacon large, sec et stérile, décontaminant virucide, et matériel de transport : double

emballage avec papier absorbant et sachet) dans un laboratoire de biologie médicale où une information claire sur la façon de réaliser le test sera transmise, notamment en ce qui concerne le volume de salive requis.

« Il faut tout simplement saliver dans le tube et s’assurer que dans les 30 minutes précédent le recueil de la salive, le patient n’ait pas fumé, bu, mangé ou se soit lavé les dents. Puis, après avoir fermé hermétiquement le contenant, désinfecté l’extérieur et l’avoir disposé dans une enveloppe, il faut le rapporter au laboratoire pour analyse, idéalement le même jour », a indiqué Cédric Carbonneil.

 

 

Test Antigénique

Depuis le 14 octobre, le président de la République a annoncé la généralisation des tests antigéniques de détection du SARS-CoV-2. « Une innovation est arrivée ces derniers jours, reconnus par l’OMS, par la HAS, ce sont les tests antigéniques. Il va falloir faire le prélèvement mais on a le résultat en 15 à 30 minutes ce sera un vrai changement. On continue à innover pour aller vers des autotests sur la base de la salive ou du sang »

 

Prudence

Recommandations de la Haute Autorité de Santé concernant l’utilisation de ces tests afin d’éviter leur mésusage en raison de leurs performances moins bonnes que celles de la RT-PCR », préviennent-ils dans un communiqué.

Ces tests ne sont indiqués que dans deux cas :

* Personnes symptomatiques dans les quatre premiers jours des symptômes
âge inférieur ou égal à 65 ans ;
absence de comorbidité / absence de risque de développer une forme grave de la maladie ;

* Personnes asymptomatiques uniquement dans le cadre de campagnes de dépistage de masse à la recherche d’un cluster et non dans le cadre d’un dépistage individuel. »

 

 

CASSER LES CHAÎNES DE TRANSMISSION DU VIRUS

 

  1. Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test grâce à un prélèvement par voie nasale. Le résultat est en général disponible 24 heures après. Grâce à une augmentation importante des capacités de tests, il est actuellement possible de réaliser jusqu’à 700 000 tests chaque semaine sur l’ensemble du territoire. C’est le seul test fiable et recommandé pour le dépistage.
  2. Les tests sérologiques permettent de rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Ces tests détectent la présence d'anticorps au moyen d'une prise de sang. Actuellement, cette catégorie de tests est encore en phase d'évaluation, notamment pour déterminer leur fiabilité et leur capacité à détecter l’existence d’une immunité contre le virus. Dans l’attente de l’évaluation et de la validation de ces éléments, les tests sérologiques ne sont pas recommandés pour le dépistage.

Téléchargez l'infographie récapitulative sur les deux types de tests

 

Les conditions pour se faire tester

Les tests virologiques (RT-PCR) sont effectués dans des centres de dépistage dont la liste est disponible sur le site Internet sante.fr ou sur le site Internet de votre Agence régionale de santé.

Ces tests virologiques (RT-PCR) sont possibles :

  • sur ordonnance médicale, aux personnes qui présentent des symptômes (parmi lesquels : difficultés respiratoires, fièvre, toux, fatigue inhabituelle, maux de tête, courbatures, maux de gorge, perte de goût ou d’odorat) ; 
  • sans ordonnance, aux personnes identifiées comme ayant été en contact, avec un risque élevé de transmission, avec une personne testée positivement. Vous serez alors contacté par les services de l’Assurance Maladie qui vous demanderont de rester en « quatorzaine préventive » et vous indiqueront quand réaliser votre test (immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée, ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle). Vous devrez alors prendre rendez-vous dans un lieu d’examen médical. Aucune prescription médicale ne vous sera demandée ;
  • à certains publics dans le cadre de campagnes spécifiques de dépistage (personnes vulnérables, résidents de structures d'hébergement collectif et personnels exerçant dans ces structures en cas de premier cas confirmé au sein de la structure).

 

 

Formulaire à remplir pour faire un test en laboratoire

formulaire-patient-labo-covid-v1.0.pdf

Marche à suivre pour se faire dépister


Voici les étapes à suivre si je pense avoir été infecté par le virus.

Je présente des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux, de la fièvre, des courbatures, de la fatigue inhabituelle, une perte de goût ou d’odorat, des maux de gorge ou de tête :

  • je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ; 
  • je contacte au plus vite un médecin, afin d’organiser une téléconsultation ou une visite à domicile si possible, ou une consultation en cabinet sur plage aménagée. Il me prescrit un test virologique (RT-PCR) s’il suspecte le Covid-19. En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux contacter des médecins de garde. Pour cela, je peux composer le 0 800 130 000, me renseigner sur Internet, ou m’adresser à ma pharmacie ou mon laboratoire d’analyses médicales pour connaître la liste des médecins de garde. En cas d’urgence ou de signes de gravité (difficultés respiratoires, essoufflements, malaises, etc.), je peux composer le numéro 15 ;
  • j'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site Internet de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ;
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;
  • je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.


J'ai été identifié comme "personne contact" par un médecin généraliste ou par l'assurance maladie :

  • je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ; 
  • je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ;
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;
  • je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

 

Résultats du test


Les résultats de votre test de dépistage sont normalement disponibles au plus tard 24 heures après la réalisation du test.

Ils vous seront transmis :

  • par le laboratoire (par téléphone, ou sur internet) ;
  • et/ou par SI-DEP (un système d’information national de suivi du dépistage Covid-19 mis en place à partir de mai 2020).

En attendant les résultats du test, le patient suspecté d’être infecté doit rester confiné à son domicile et respecter rigoureusement l’ensemble des mesures barrières.

Les données collectées dans le cadre des examens de biologie Covid-19 pourront être réutilisées dans le cadre d’enquêtes sanitaires (suivi des patients diagnostiqués positifs au Covid-19 et/ou recherche des « cas contact »), de surveillance épidémiologique et de recherches via la plateforme des données de santé. Elles seront conservées pour une durée maximale d’un an.

Le patient qui effectue un test Covid-19 ne peut pas s’opposer au traitement de ses données dans l’outil SI-DEP, du fait de l’intérêt public que ce suivi représente.

En revanche il peut :

  • exercer son droit d’accès aux données le concernant ;
  • exercer son droit de rectification des données le concernant ;
  • s’opposer à ce que ses données soient réutilisées pour la recherche

J'ai été identifié comme "personne contact" par un médecin généraliste ou par l'assurance maladie :

  • je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ; 
  • je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ;
  • je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;
  • je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

 

Coût du test virologique (RT-PCR)


Le test virologique (RT-PCR) au COVID-19 est couvert à 100% par l'Assurance Maladie.

La grande majorité des laboratoires dispensent de l’avance de frais, vous n’aurez donc rien à débourser. Il peut néanmoins parfois être demandé d'avancer les frais de réalisation du test au moment du rendez-vous au centre de dépistage. En cas de doute, contactez le centre de dépistage, ou prévoyez une avance.

Le coût du test de dépistage est de 54 euros. L’Assurance Maladie rembourse 100% de ce coût. Si vous devez avancer les frais, l’ensemble vous sera remboursé sur feuille de soin.